lieu & date

50e édition

15 et 16 juin 2019

Mézières VD

les parcours

7km
7km
10km
10km
16km
16km
20km
20km
30km
30km
40km
40km

inscription

MadameMonsieur

Parcours
7km10km16km20km30km40km

Jour(s) désiré(s)
15 juin16 juin

Distinction(s) souhaitée(s) - si aucune indiquer 0

Paiement

Forfait de base:

Distinction(s):

Total =

sur placeCCP 10-5332-5 (bulletin de versement)

Participe au Challenge Police / Pompiers / Gendarmerie

Participe au Challenge Jeunesses campagnardes

distinctions & souvenirs

Distinctions spécial 50e

Médaille bronze pour la participation à la marche de l’année du 50e

1 pin’s de la 2e à la 5e participation

Souvenirs

subsistance & animations

Poste de contrôle de Vuibroye

sur les parcours des 16km, 20km, 30km et 40km

Four à pain

Buvette – Petite restauration – Place de pique-nique gérée par l’association Les Co’pain

Marcheurs, non-marcheurs, amis tout public, venez passer un agréable moment dans un endroit idyllique!

Salut aux corps constitués

Samedi 15 juin 2019. Mézières, préau du collège du Raffort. Présence de la Fanfare du Jorat

7h00 Salut aux corps constitués et hymnes nationaux
7h15 Départ des patrouilles

Cérémonie ouverte à tout public

Soirée after work du 14 juin 2019

Mézières, Grande salle
Vendredi 14 juin 2019
De 18h à 22h

Organisée par les Paysannes vaudoises de Mézières et environs

Planchettes d’apéro
Buvette

Saucisse à rôtir, accompagnée de salades

Fr. 12.–
Enfant: Fr. 1.– par année d’âge

Animation musicale par l’orchestre Bernard Henchoz, de Château-d’Œx

Venez nombreux pour passer une fin de semaine en toute convivialité

historique

Mathématiquement, nous devrions fêter la 54e édition en 2019 si l’on se réfère aux premières mentions de la création de la Marche romande ou Journée romande de marche qui remontent au milieu des années soixante. Lors du rapport de la Division mécanisée 1, le 2 février 1965, le Colonel Divisionnaire Eugène Dénéréaz annonçait au point des activités hors service l’organisation d’une Journée romande de marche. Outre le développement de l’esprit de camaraderie et l’aptitude à la marche, il y avait une intention de créer un équivalent de la très célèbre Marche de Nimègue, aux Pays-Bas, évènement qui existe encore aujourd’hui et qui accueille annuellement près de 50’000 marcheurs venus du monde entier. Un article paru dans l’édition du lundi 10 mai 1965, de celle qui était alors la Feuille d’avis de Lausanne, titrait : « Première Journée romande de marche, deux mille huit cents participants », et parlait d’un véritable succès.

A cette époque, les marches populaires étaient très répandues dans notre pays. Dans la Feuille d’avis de Lausanne toujours, un article paru le 22 janvier 1970 mentionnait : « Cette année, plus de cent marches sillonneront la Suisse romande » . Son auteur citait la Marche romande comme la plus importante en 1969, avec 9’000 participants.

Véritable évènement sportif régional, elle faisait partie de la vie des Romands, et des Vaudois en particulier. A ce titre, elle bénéficiait du soutien des autorités, de l’économie et de la population. Elle pouvait compter sur le concours de la Fanfare des collèges de Lausanne qui avait été désignée musique d’honneur de la Division mécanisée 1 pour la Journée romande de marche. A la veille de chaque édition, une chaîne de magasins de chaussures de la capitale vaudoise faisait une promotion spéciale en vue de la manifestation.

Les 22 et 23 juin 1968, les Secouristes de Lausanne et la Section des samaritaines de Mézières ont mis sur pied la première Marche du Général Guisan. Le 5 juin, 700 personnes étaient déjà inscrites. En 1978, les organisateurs avaient même agendé une journée supplémentaire durant l’automne pour tous ceux qui avaient été empêchés de participer les 17 et 18 juin.

Au tournant des années nonante, les loisirs et la pratique du sport ont connu une profonde mutation. La marche et la randonnée ont cédé progressivement leur place à la course à pied et au vélo. Les courses pédestres et cyclistes ou les marathons attiraient de plus en plus de participants. Parallèlement, la mise en place de la réforme Armée 95 et de toutes celles qui ont suivi ont vu la diminution drastique de l’appui de la troupe aux manifestations civiles. Avec la disparition de la Division mécanisée 1, l’organisation de la Marche romande a été confiée à la Division territoriale 1, qui à son tour l’a confiée à la Société des sous-officiers de Lausanne en 1991. Aujourd’hui, l’organisation ne bénéficie que de l’appui logistique en matériel. L’édition 2000 a connu un faible taux de participation (648 marcheurs). Une baisse constante d’intérêt a obligé les organisateurs à innover. Ainsi, lors de l’édition des 15 et 16 juin 2002, les organisateurs de la Marche romande et de la Marche du Général Guisan se sont alliés pour ne faire plus qu’une Marche Romande du Général Guisan. De plus la manifestation a été inscrite au Défi sportif lausannois, mis en place par le Service des sports de la Ville de Lausanne. Ces heureuses initiatives ont contribué de manière significative à l’augmentation de la participation. En 2018, ce sont 1’460 marcheuses et marcheurs venus de Suisse et de l’étranger qui ont parcouru 27’093 km. Et en 2019…

organisation

Bernard Burri

Bernard Burri

Président

Christine Biolley

Christine Biolley

Vice-présidente et responsable des bénévoles

Valérie Pasteris

Valérie Pasteris

Secrétaire

Serge Déglon

Serge Déglon

Responsable Cellule chancellerie

Stéphane Saugy

Stéphane Saugy

Responsable Cellule finances

Pierre-Alain Biolley

Pierre-Alain Biolley

Responsable Cellule personnel et infrastructures

Pierre-Alain Sauterel

Pierre-Alain Sauterel

Responsable Cellule technique

Alain Chappuis

Alain Chappuis

Responsable Cellule subsistance

Julien Zollinger

Julien Zollinger

Responsable Cellule sanitaire

Patrick Favre

Patrick Favre

Commandant de la protection civile de la région Oron

comité d’honneur

Madame la Conseillère fédérale

Viola Amherd

cheffe du Département de la Défense, de la protection de la population et des sports

Monsieur le Conseiller national

Olivier Feller

Madame la Conseillère nationale

Isabelle Moret

Monsieur le Conseiller national

Dominique de Buman

Monsieur le Conseiller d’Etat

Philippe Leuba

chef du Département de l’économie et du sport

Monsieur le Conseiller d’Etat

Alain Ribaux

chef du Département de la justice, de la sécurité et de la culture

Monsieur le Conseiller d’Etat

Frédéric Favre

chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport

Monsieur le Conseiller d’Etat

Jean-Pierre Siggen

directeur de l’Instruction publique, de la culture et du sport

Monsieur le Député

Daniel Ruch

syndic de la commune de Corcelles-le-Jorat

Monsieur le Syndic

Grégoire Junod

syndic de la ville de Lausanne

Monsieur le Syndic

Philippe Modoux

syndic de la commune d’Oron

Monsieur le Syndic

Patrice Guenat

syndic de la commune de Jorat-Mézières

Monsieur le Commandant de corps

Philippe Rebord

chef de l’armée

Monsieur le Commandant de corps

Daniel Baumgartner

chef du Commandement de l’instruction

Monsieur le Divisionnaire

René Wellinger

commandant des Forces terrestres

Monsieur le Commandant de corps

Jean Abt

ancien commandant du CA camp 1

Monsieur le Divisionnaire

Roland Favre

officier général au Centre de politique de sécurité à Genève

Monsieur le Divisionnaire

Yvon Langel

commandant de la Div ter 1

Monsieur le Brigadier

Erick Labara

ancien commandant de la Br inf mont 10

Monsieur le Brigadier

Mathias Tüscher

commandant de la Br méc 1 et président de la Fondation Général Henri Guisan

Monsieur le Colonel

Louis-Henri Delarageaz

commandant de la protection civile vaudoise

Monsieur le Colonel

Alain Bergonzoli

directeur de l’Académie de police de Savatan

Monsieur le Colonel

Albert Dutoit

président de l’Association Verte Rive, Centre Général Guisan

Monsieur l’Adjudant EM

Cédric Meillaud

président de l’ASSO

Monsieur l’Adjudant

Georges Bulloz

président d’honneur de l’ASSO

Monsieur

Maurice Decoppet

membre de la famille Guisan

Monsieur

Cédric Destraz

président de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes

contact

Où se parquer
Départ & Arrivée